.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Heaven Valley :: North Side :: Hôpital Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le calme avant la tempête (pv Ismaël)

avatar
Date d'inscription : 14/12/2017
Date de naissance : 10/11/1989
Ville de naissance : Rio
Âge : 28
Métier/études : Médecin
Nombres de messages : 48
Points : 287
Pseudo : flowana
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Déc - 20:28
Il y a des jours où vraiment on se dit qu'on aurait mieux fait de rester sous sa couette. Quand on est médecin on voit beaucoup de choses, on côtoie la vie et la mort dans une même journée. Depuis plusieurs jours je peux sentir une certaine effervescence tout autour de moi, et ça que ça soit au travail, dans la rue, dans les magasins. Certaines personnes appellent cela la magie de Noël. Personnellement j'appelle cela la folie. Je n'ai jamais trop aimer cette période. Peut être parce que je n'ai pas vraiment de personne autour de moi qui m'a fait aimé cette période. En général je m'arrange pour travailler en ces périodes de fin d'année ce qui arrange tout le monde. Je viens d'enchainer deux gardes, je pourrais être chez moi mais je ne peux pas. Aujourd'hui j'ai perdu deux enfants à cause d'un accident de voiture j'ai besoins de rester éveiller de m'occuper. Il est tard, les urgences semblent calme. Peut être trop calme. J'ai pour habitude de dire

"Le calme avant la tempête"


Une habitude, je n'aime pas le calme je sais que souvent il n'est qu'éphémère. soudain les ambulance appellent pour prévenir d'un accident. Je soupire

"Qu'est ce que je disais"

Je m'attache les cheveux et je vais sur le parking. Le froid est saisissant. Je croise les bras en attendant l'ambulance qui ne devrait plus tarder car j'entends non loin les gyrophares.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ismaël Samora
Admin • The golden heart.
Feat. : Jensen Ackles
Date d'inscription : 13/10/2017
Date de naissance : 14/02/1987
Ville de naissance : Jérusalem
Âge : 31
Métier/études : PDG d'une entreprise médicale.
Nombres de messages : 38
Points : 204
Pseudo : Bloodflower
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Déc - 21:02

Ismaël & Camila

Le calme avant la tempête


Tout était arrivé si vite que j'avais à peine eu le temps de fermer les yeux et de perdre conscience au moment de l'impact. Ce fut intense et si brutal. Je ne me souviens pas m'être réveillé dans l'ambulance lorsqu'on m'a transporté à l'hôpital, mais il semblerait que ce soit bien le cas et que je m'étais mis à paniquer un peu. De petits flash blancs sont souvent apparu devant mes yeux alors que je reprenais conscience par moment et que je replongeais peu de temps après. Mon état n'a pas été très stable durant tout le trajet jusqu'aux urgences. J'entendais à peine les sirènes de l'ambulance - d'ordinaire très fortes - puisque ma pression s'abaissait et qu'à cause de ce problème, mon ouïe n'était pas très élevée. Les deux ambulanciers sortirent du véhicule une fois arrivés à l'hôpital et prirent chacun un côté de la civière. L'un poussait de ses deux mains et l'autre d'une, puisque sa main qui n'était pas dessus était reliée à un petit dispositif de ballon insufflant une quantité suffisante d'air dans mes poumons. Ils s'approchèrent de la femme qui les attendais. '' - Homme dans la trentaine, blessure apparente au front et à la lèvre. Il a perdu une quantité non négligeable de sang. Son pouls est élevé, mais sa pression n'a pas cessée de descendre. État instable entre la conscience et l'inconscience durant tout le trajet.'' Ils me guident sur la civière jusqu'à une chambre dans les urgences avant de disparaître. Je n'entends que les échos. Je n'entends pas vraiment quelque chose de clair. Je panique intérieurement et c'est là que sur la moniteur, mon coeur se mit à s'emballer rapidement au point d'atteindre 130 au compteur. Je ne savais pas qui était autour de moi, où j'étais. J'ignorais qu'une connaissance se trouvait près de moi et qu'elle était là pour m'aider...
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 14/12/2017
Date de naissance : 10/11/1989
Ville de naissance : Rio
Âge : 28
Métier/études : Médecin
Nombres de messages : 48
Points : 287
Pseudo : flowana
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Déc - 21:22
Je ne pensais pas qu'il faisait si froid dehors. Je piétines un peu sur place en attendant l'ambulance. Elle ne tarda pas à se garer sur le parking, je m'approche tout en laissant les ambulanciers faire leur travail. J'écoute avec beaucoup d'attention l'état du patient, se n'est pas vraiment très bons. En m'approchant je marque un temps d'arrêt. Ismaël, mon dieu pourquoi? Comment? Je dois me ressaisir, je ne dois pas laisser mes émotions me guider. Je dis tout en aidant les ambulanciers à pousser le brancard

"D'accord , d'accord nous allons en salle 2"

Tout en poussant le brancard je regarde d'un peu plus près les blessures. Mon instinct me pousse toujours à jouer la prudence avec les traumatismes cranien. Arrivé dans la salle nous installons Ismaël sur la table d'examen. Je donne plusieurs ordres tout en vérifiant l'état de ses pupilles, sa respiration, je branche le moniteur. Un bip sonore vient m'avertir que le rythme cardiaque est irrégulier, beaucoup trop rapide. Je ne dois pas laisser la panique monter en moi. Je dis tout en prenant les mains d'Ismaël dans les miennes

"ça va aller, on va s'occuper de vous, vous êtes à l'hopital. Suivez ma voix calmer vous doucement. "

Tout en parlant je pose ma main sur sa carotide tout en effectuant des petites pressions pour forcer le coeur à redevenir à la normal. Je dis aux personnes présente

"Je veux un scanner, radio du thorax, des prises de sang, gaz du sang"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ismaël Samora
Admin • The golden heart.
Feat. : Jensen Ackles
Date d'inscription : 13/10/2017
Date de naissance : 14/02/1987
Ville de naissance : Jérusalem
Âge : 31
Métier/études : PDG d'une entreprise médicale.
Nombres de messages : 38
Points : 204
Pseudo : Bloodflower
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Déc - 22:19

Ismaël & Camila

Le calme avant la tempête


C'est l'ironie d'être un président-directeur-général d'une compagnie médicale qui fournit beaucoup d'établissements en terme d'équipements divers (vaccins, solutions salines, machines IRM et bien d'autres), et de se retrouver sur le brancard, la vie menacée. Je me souviens de la dernière chose avant l'impact. J'avais traversé la signalisation alors que celle-ci était verte, mais quelqu'un venant de l'autre sens sur ma gauche a brûlé son feu rouge - trop pressé, certainement - et m'a frappé avec une vitesse plus ou moins approximative à 80 km/h. L'impact a été un peu plus violent, car il m'a frappé du côté conducteur. C'est tout ce dont je me rappel. C'est déjà pas si mal, non?

Je ne ressens pas le transport jusqu'à la chambre des urgences. Mes paupières se sont fermées puisque je ne pouvais pas supporter ces flashs lumineux. Ce battement qui s'était intensifié dans ma tempe... Non. Je n'entends presque rien autour de moi puisque ma pression avait diminué et que j'étais à deux doigts de l'inconscience. Étant un battant de nature, j'essai de résister à cette force invisible qui me tire vers l'arrière. Je ne pense pas qu'il y ait quelque chose de brisé pour mon crâne, mais la possibilité d'une commotion cérébrale est plus que probable. La fêlure d'une côte également.

C'est cette voix... si lointaine, qui semble m'avoit fait marquer un temps d'arrêt. Je ne perçois pas ce qu'elle dit, mais je sais que c'est une femme et que le son de sa voix semble me dire quelque chose. Vous ne trouverez rien dans mon sang qui témoigne que c'est moi qui ait causé l'accident. Aucune trace d'alcool ou de drogue. Toutefois, il se peut que le taux d'oxygène soit légèrement bas, à cause de mon état actuel. Soudain, mes paupières s'ouvrent et je m'agite légèrement. Je ne vois que des formes très, très floues. Les bips sonores semblent être intensifiés à cause de mon état. Tout fait un bruit assourdissant dans ma tête et c'est presque insupportable! Où suis-je? Qui sont ces gens?
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 14/12/2017
Date de naissance : 10/11/1989
Ville de naissance : Rio
Âge : 28
Métier/études : Médecin
Nombres de messages : 48
Points : 287
Pseudo : flowana
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Déc - 13:27
Garder son sang froid en toute circonstance quand on est médecin on se doit d'être ainsi mais parfois c'est pas toujours évident quand le patient est une personne qu'on connait et peut être encore plus quand on a des sentiments pour cette dite personne bien qu'on est pas encore prit le courage d'avouer ses sentiments. Je dois rester concentrer. Ce que je suspecte c'est une commotion cérébrale mais pas uniquement. De toute évidence le choc a été d'une certaine violence, des cotes peuvent être cassé et des organes lésés. Tout en parlant je continus d'examiner Ismaël. Je décide d'augmenter son oxygène. Quand on est blessé semi conscient on a peur on ne comprend pas toujours ce qui se passe. C'est pour cela qu'il est important de parler, de rassurer même si on a l'impression que le patient est dans les vapes car se n'est pas toujours le cas. Soudain Ismaël ouvre les yeux et commence à s'agiter. Je pose mes mains sur ses épaules pour éviter qu'il n'aggrave ses blessures.

"Doucement, vous êtes à l'hopital on s'occupe de vous, ça va aller, on va vous donner un calmant pour la douleur. Vous avez eut un accident de voiture, je suis le dr Maxwell, vous êtes aux urgences"


L'important est de calmer le patient mais aussi de dire ce qu'on suspecte. Je ne veut pas qu'il aggrave ses blessures je ne veux pas qu'il se blesse d'avantage. Je dis

"Vous avez peut être une commotion et des cotes de brisés. Vous ne devez pas bouger."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ismaël Samora
Admin • The golden heart.
Feat. : Jensen Ackles
Date d'inscription : 13/10/2017
Date de naissance : 14/02/1987
Ville de naissance : Jérusalem
Âge : 31
Métier/études : PDG d'une entreprise médicale.
Nombres de messages : 38
Points : 204
Pseudo : Bloodflower
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Déc - 18:59

Ismaël & Camila

Le calme avant la tempête


Je me suis brusquement réveillé de ma torpeur et tout de suite j'ai regardé autour de moi. Tout était encore un peu flou. La panique m'avait gagnée assez rapidement puisque je ne savais toujours pas où j'étais. Je sens que deux mains se déposent sur mes épaules afin de m'obliger à rester le dos contre quelque chose. Pourquoi est-ce qu'on essayait de m'arrêter? Ce n'est qu'avec un moment de lucidité que je comprends la phrase qu'une femme prononce. Un calmant? Je n'ai pas trop mal pour le moment, mais ça doit être l'adrénaline qui parle ainsi. J'entends son nom. Maxwell... Maxwell... ''- Je connais ce nom... non?'' murmurais-je en essayant de me souvenir de qui il s'agissait. Plus les secondes passent, suivies des minutes, plus je me rends compte de mon environnement. Peu à peu je vois que je suis sur un lit d'hôpital.

Avoir une commotion cérébrale et une côte fêlée n'est pas si mal si on considère la gravité elle-même de l'accident. Il avait été assez grave pour que je puisse y laisser la vie, dans d'autres circonstances. Mes yeux vert se dirigent vers la gauche et je remarque la présence de quelqu'un. Une femme, pour être précis. Je lève encore les yeux afin d'enfin apercevoir son visage et c'est là que tout commence à s'éclaircir de nouveau dans ma tête. Je connais cette femme. ''- Camila?'' tentais-je de dire. Autant je semblais avoir un peu de difficulté avec la tonalité de ma voix, mais il faut dire que s'il y a bien quelqu'un qui me trouble dans ma vie en ce moment, c'est elle. Quelles étaient donc les chances pour que ce soit elle qui s'occupe de moi?

Je suis heureux envers la vie d'être encore en vie aujourd'hui, mais je pense à la personne conduisant l'autre voiture. ''- Tu... sais s'il y a d'autres survivants...?'' chuchotais-je en espérant qu'elle m'ait bien entendu. Je refusais de parler plus fort et de toute façon je n'y arrivais pas. J'étais très inquiet que quelqu'un ait perdu la vie dans cet accident et ce, même si ce n'était en rien ma faute. Je n'ai jamais souhaité la mort de qui que ce soit et ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer.
 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 14/12/2017
Date de naissance : 10/11/1989
Ville de naissance : Rio
Âge : 28
Métier/études : Médecin
Nombres de messages : 48
Points : 287
Pseudo : flowana
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Déc - 20:22
Une voix faible, rauque se fait entendre, peu à peu Ismaël semble cependant se calmer un peu. Il semble reconnaitre mon nom. Ses yeux restent ouvert, j'en profite pour vérifier l'état de ses pupilles je remarque du coté droit c'est un peu à la traine par rapport au coté gauche. les poussées d'adrénaline peuvent parfois cacher la douleur et la graviter de certaines blessures plongeant une personne dans un état que l'on pourrait qualifier de second. Soudain j'entends mon prénom être prononcer. J'allais lui dire de rester calme d'éviter de trop parler quand j'entends sa questions. Est ce qu'il y a d'autres victimes. Les ambulanciers nous ont amenés qu'un blessé mais nous sommes pas les seuls urgences ouvertes souvent quand il y a plusieurs blessés ils ne sont pas forcément envoyer au même endroit.

"Oui Camila. Je ne sais pas s'il y a d'autres survivants mais je me renseignerais mais tout de suite on va s'occuper de vous."

Le vouvoiement oui ici il est mon patient, si je veux m'occuper de lui je dois faire en sorte de pas montrer que je suis lié à lui sans vraiment être lié d'ailleurs. L'infirmière sort pour appeler le service de radiologie j'envoie mon interne déposer les prélèvements sanguins. Je me retrouve seul avec Ismaël. Je dis

"Je suis désolée je ne dois pas montrer qu'on se connait selon les règles on a pas le droit de soigner des personnes qu'on connait. On va s'occuper de toi. Je vais m'occuper de toi. On en saura plus après les examens. En attendant je veux que tu reste calme que tu évites de trop parler. Tu dois garder tes forces d'accord."

Je mets mes mains dans les siennes je dis


"Je dois vérifier si tu n'as pas de lésion au niveau de ta moelle épinière. Est ce que tu peux serrer mes mains?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ismaël Samora
Admin • The golden heart.
Feat. : Jensen Ackles
Date d'inscription : 13/10/2017
Date de naissance : 14/02/1987
Ville de naissance : Jérusalem
Âge : 31
Métier/études : PDG d'une entreprise médicale.
Nombres de messages : 38
Points : 204
Pseudo : Bloodflower
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Déc - 22:41

Ismaël & Camila

Le calme avant la tempête


Tout est encore un peu flou, mais je reprends graduellement connaissance. Je ne sais pas si c'est grâce aux médicaments intraveineux, mais je suis content d'être moins dans les vapes. Je reconnais mieux ce qui m'entoure et je me sens moins paniqué. Mon coeur est redescendu à un rythme normal, aux alentours de 70. Je lève les yeux afin de regarder la jeune femme. J'allais ajouter quelque chose lorsque je remarque qu'elle me vouvoie. Cela me prit quelques secondes afin de comprendre et qu'elle me le confirme par la suite lorsque nous fûmes seuls. Je suis un peu déçu de n'avoir aucune nouvelle des autres accidentés. Camila me demande de serrer ses mains pour vérifier que ma moelle épinière n'ait pas été touchée durant l'accident. Je sens tous les membres de mon corps, mais je comprends qu'il faut vérifier. Je tends donc les bras vers elle afin de venir entourer ses doigts des miens. Je serre de façon normale et constante. Toutefois, pour la lumière, c'est une toute autre histoire. Je détourne la tête du néon, puisque celui-ci est directement devant elle. ''- Tu crois qu'il serait possible d'éteindre cette lumière ou de l'abaisser?'' demandais-je puisque c'était assez difficile de devoir voir la lumière.

Je sens que les nausées me prennent, mais pas au point de sentir le besoin de vomir. Je peux reconnaître les symptômes de la commotion cérébrale. J'espère uniquement ne pas avoir de perte de mémoire et que l'os du crâne n'est pas fracturé. Ça aussi c'est probable. Je n'aimerai pas devoir passer sur la table d'opération, même si ce sera nécessaire si jamais les radiographies démontrent une anomalie. Je passe une main sur mon visage en remarquant au passage qu'il y avait un bandage. Je m'étais fait quelque chose au front? ''- J'aimerai rapidement rentrer à la maison si c'est possible... Faîtes tous les tests nécessaires, qu'importe la facture.. C'est ironique n'est-ce pas..'' lançais-je à voix haute en plissant un peu les yeux. ''- Je fournis ces types d'établissements, comme les machines dans lesquelles on va m'installer et je déteste me retrouver entre les murs comme patient, même si je ne doute aucunement des capacités des médecins..'' Je déteste être dans un hôpital, c'est clair net et précis.  
 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 14/12/2017
Date de naissance : 10/11/1989
Ville de naissance : Rio
Âge : 28
Métier/études : Médecin
Nombres de messages : 48
Points : 287
Pseudo : flowana
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Déc - 12:31
J'attends qu'Ismaël s’exécute, j'attends qu'il sert mes mains. Chose qui ne tarde pas à faire. Je peux remarquer son regard fuyant la lumière du néon, une photosensibilité qui peut être accentuer par une commotion cérébrale. Je m'empresse d'abaisser la lumière pour son confort et lui permettre de me regarder. Je lache ses mains. Il semble vouloir sortir assez rapidement, c'est tout lui ça mais je peux comprendre ce qu'il ressent quand on est blessé on aime pas être sur un brancard.

"Ce qui est ironique c'est qu'à peine arriver tu veux partir. On doit s'occuper de toi, on doit te soigner et te garder ici pour le moment. Et je ne te laisserai pas signer une décharge ni prendre la fuite."

L'infirmière repasse la porte pour annoncer que le scanner est près. J'hoche la tête je reporte mon intention sur Ismaël. Je prends sa main dans la mienne je veux le rassurer du mieux possible. Je veux aussi qu'il se sente bien malgré la situation. Je reprends

"Il va falloir aller au scanner. Y'a t'il quelqu'un que vous voulez que je prévienne?"


Un parent, ami, ou autre. Parfois on se sent rassurer quand on a quelqu'un à nos cotés. Bien que je connais Ismaël que j'ai partager quelques cafés avec lui je ne connais pas pour autant sa famille et ses pairs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Under the rainbow :: Heaven Valley :: North Side :: Hôpital-
Sauter vers: